lamagiedisney

lamagiedisney

Citoyenneté

« La lettre C » Disneyland Paris n'est pas qu'un acteur économique du territoire, mais il est aussi un acteur civique. C'est un engagement citoyen qui s'appuie sur les plus de 1000 Disney VoluntEars que compte l'entreprise et qui s'exprime lors de magnifiques moments de partage.

Comme vous l'aurez compris le mot pour la lettre C est « Citoyenneté »

 

 

 

La solidarité comme héritage :

 

Dès les années 1920, les animateurs de Disney vont apporter un peu de magie aux enfants malades en faisant des dessins de leurs personnages préférés sur les murs de l'hôpital ( Children's Hospital de Los Angeles). Qui se trouve pas loin du studio Hyperion Avenue, lorsque les studios déménagent à Burbank, c'est le St. Joseph's Hospital qui bénéficie du soutien de la société et surtout de ses artistes. Il y aussi le partenariat entre Disney et l' UNICEF, sa a commencé à l'époque de la conception de l'attraction « It's a small world » pour la foire Internationale de New-York en 1964 et qui continu aujourd'hui.

 

 

 

 

Disneyland Paris et la solidarité :

 

Même si Euro Disney n'est pas encore ouvert en 1991,que déjà les Cast Members accompagnent Mickey pour divertir les enfants malades dans les hôpitaux d'île de France. Ce groupe est nommé « Club Bénévole » et en 2005 il devient « Disney VoluntEARS", sa désigne l'ensemble des bénévoles Disney à travers le monde. Ils ont des valeurs qui sont : Actions de proximité, soutient aux enfants malades et à l'éducation.

 

Disneyland Paris s'est même consacré à réaliser les rêves des enfants gravement malades en accueillant plus de 15000 d'entre eux grâce à « Disney Wish Program" ( Programme Voeux d'Enfants) et sa depuis 1992. En sachant que ces enfants ont encore plus besoin de rêver à des projets qui les stimulent et qui leur donnent surtout l'envie et la force de se battre, le but est de leur offrir une parenthèse magique en compagnie de leur famille afin d'oublier la maladie . Pour organiser aux mieux ces séjours, Disneyland Paris travaille en collaboration avec des associations caritatives qui sont spécialisées dans les rêves d'enfants. En plus de l'UNICEF il y a aussi Le Secours Populaire français qui fait parti des partenaires qui est cette fois en faveur des enfants défavorisés. En tout il y a 100 associations avec lesquelles Disneyland Paris a noué des liens solidaires. Par contre quand les enfants ne peuvent pas se déplacer dans les parcs, c'est la magie qui vient à eux, grâce au partenariat qui est très ancien entre la destination et la Fondation Hôpitaux de Paris , Hôpitaux de France ainsi que la Croix Rouge française.

Ce sont des après midis festifs, ateliers ludiques, rencontre avec les personnages Disney. Le but c'est de redonner le sourire aux enfants hospitalisé ainsi qu'aux parents.

 

 

Les pièces jaunes :

 

Comme vous le savez beaucoup de gens jettent des pièces dans les fontaines et les bassins du parc. Alors chaque année, les Disney VoluntEARS investissent les bassins afin de récolter les précieuses pièces pour ensuite les confier dans le cadre de l'opération « Pièces Jaunes" aussi à la Fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France.

 

Elles sont complétée par les tirelires « Pièces Jaunes » qui sont remplies par les Cast Members, cette récolte servira pour des projets en rapport avec les enfants malades c’est-à-dire : rapprocher les familles à l'hôpital, améliorer le confort et l'accueil, lutter contre la douleur des enfants, etc.

 

 

La générosité :

 

Disneyland Paris s'engage aussi bien dans le domaine social qu’environnemental, la c'est le service Action Citoyenne qui porte cet engagement et a pour mission de promouvoir le bonheur ainsi que le bien être des enfants et des familles en difficulté mais aussi de développer, pour eux et avec eux des activités afin de les encourager à préserver le monde que nous partageons, avec le soutien des Disney VoluntEARS.

 

En plus des actions solidaires , des initiatives liées à l'environnement, la créativité et la promotion d'une vie saine qui est une façon d'aider aussi bien les enfants que les adultes à créer le futur qu'ils imaginent. Donc Disneyland Paris s'engage à préserver la nature pour les futurs générations et encourage même ceux qui l'entourent à faire de même.

 

À travers des ateliers de nettoyage de forêts et de rivières, Disneyland Paris aide les Cast Members et les enfants à découvrir et à adopter les bons gestes. Cette démarche a lieu chaque année lors du « Jour de la Terre" c'est une journée dans les parcs durant le mois d'avril, pour réaffirmer l'engagement de l'entreprise à sensibiliser la prochaine génération.

 

Dans le cadre du programme « Disney Magic of Healthy Living" cette fois Disneyland Paris s'engage à promouvoir l'activité sportive et sensibiliser les enfants et leur famille aux bienfaits d'une bonne alimentation, afin de favoriser une vie saine et accessible à tous d'une manière ludique. C'est dans cet objectif que le service Action Citoyenne a notamment participé au Disneyland Paris-Val d'Europe Semi- Marathon en septembre 2016. Cette course qui est magique au sein des parcs Disney était ainsi associée à des activités à la fois de découverte et de sensibilisation en visant à inciter petits et grands à vivre plus sainement.

 

 

 

Fin de journée, que ce passe t'il après ?

 

 

À 22h05 : Le parc vient de fermer ses portes et les derniers Cast Members regagnent les coulisses. Ils se dirigent vers le bâtiment ImagiNations, qui est situé juste derrière l'attraction Crush's Coaster. C'est là que se trouve le département Costuming. C'est une véritable caverne d'Ali baba quand on sait qu'il y a plus de 270 costumes qui sont destinés aux Cast Members et que chaque panoplie se compose de plus ou moins de six articles, bien évidemment il faut avoir toute les tailles à disposition.

 

Donc chaque soir les Cast Members viennent déposer leur tenue du jour en prenant soin de mettre de côté les articles qui auraient besoin d'être retouché ou d'avoir un bouton à remplacer. En tout, ce sont plus de 150 000 articles qui circulent en permanence et sont adaptés en fonction des saisons et aussi même au jour le jour. Tout dépend de la météo.

 

 

À 22h3 : « Tatanka" qui est le dîner spectacle La Légende de Buffalo Bill avec Mickey et ses amis, bat son plein, mais pour les huit bisons de Disney Village, la soirée est terminée. Ils viennent juste de quitter l'arène après avoir impressionné les spectateurs, la buissonnière ( la personne qui s'occupe des bisons) leur a préparé leurs gamelles avec un mélange d'orge, de luzerne et de maïs, elle les aide à regagner leur corral.

 

Ils se repose jusqu'à demain, il faut les déranger le moins possible. Ces bisons sont issus d'un élevage de Haute Saône, ils arrivent à Disneyland Paris vers l'âge de 18 mois et y restent jusqu'à leur huit ans. Ensuite ils retourneront dans leurs pâturages d'origine.

 

 

 

 

Photo: Internet

 

 

Source: livre Disneyland Paris de "A à Z".

 

 

 

 

Ps: Pour les personnes qui ont pas eu le temps de lire les deux autres articles d'avant voici les liens:

 

 

 

- Présentation: https://lamagiedisney.blog4ever.com/presentation-du-livre-disneyland-paris-de-a-a-z

 

 

- Atractions:  https://lamagiedisney.blog4ever.com/a-comme-attractions

 

 

- Boutiques: https://lamagiedisney.blog4ever.com/boutiques

 

 

 

 

 


16/03/2019
0 Poster un commentaire

Boutiques

 

 

[La lettre B] On va continuer l'alphabet du livre de Disneyland Paris de A à Z, aujourd'hui la lettre B

nous emmène dans les Boutiques de Disney.

À Disneyland Paris il y a autant de boutiques que d'attractions car elles font partie intégrante du

spectacle, entre D'Emporium aux légendes d'Hollywood, en passant par World of Disney ou même la

Galerie Mickey, chacune de ces boutiques propose un univers à part entière qui a fait l'objet de tous

les soins des Imagineers afin de mieux prolonger l'expérience des visiteurs.

 

 

 

Les boutiques et les histoires des parcs :

 

A Main Street U.S.A, les boutiques racontent l'histoire de cette rue commerçante au tournant des 19e et 20ème siècles. Elles sont dans le style victorien , c'est l'Amérique d'Hello, Dolly , The Music Man et autre Pollyanna. Ont reconnaît l'époque car on le voit à travers des éléments de décorations et les opulentes coupoles en vitrail d'Emporium et de Harrington's Fine China & Porcelains.

 

Par contre au magasin d'Emporium, le 20ème siècle fait progressivement son entrée. Par exemple les becs de gaz y côtoient les premières ampoules électriques qui renvoient aux portraits d'inventeurs célèbres dont Edison et Tesla qui sont peints sur la grande coupole de verre.

Toujours au plafond, vous avez peut être remarqué un étrange dispositif fait de paniers métalliques circulant sur des câbles. En faite c'est la vapeur, ensuite très vite l'électricité qui actionnait à l'époque cette vaste machine qui a été fabriquée dans les années 1910 par la firme Lamson, qui était destinée à transporter la monnaie directement dans les caisses à l'étage du magasin.

 

Il y a eu aussi un autre progrès qui est le téléphone, qui relie New Century Notions (Flora's Unique Boutique), Dapper Dan's Hair Cuts et Market House Deli, il y a aussi l'automobile qui est symbolisée par la boutique Main

Street Motors.

 

Dans le Parc Walt Disney Studios, Tower Hotel Gifts abrite la boutique de souvenirs du Hollywood Tower Hotel, elle conclut notre visite qui est quelque peu mouvementée du lieu, par contre Legends of Hollywood elle nous plonge dans un vrai décor de cinéma.

Derrière ces façades factices, les accessoires se succèdent au gré des tournages : péplum, film de surf et road-movie en compagnie de Choupette, un amour de Coccinelle.

 

 

 

Histoire des figures et leurs univers :

 

Les boutiques de Disneyland Paris racontent aussi l'histoire des figures qui habitent ces univers aussi bien les personnages réels comme Lillian Disney, la femme de Walt ( Lilly's Boutique - Items for a

Home Sweet Home) ou pour la maman de Walt, Flora (New Century Notions - Flora's Unique Boutique), mais aussi les personnages symboliques comme Chez Marianne ( Souvenirs de Paris), ou même inventés comme pour Dapper Dan.

 

Ces boutiques permettent le prolongement des univers des films d'animations Disney en recréant les décors, à l'instar de La Bottega di Geppetto, où est reproduit l'atelier du sculpteur sur bois et papa de Pinocchio, La Confiserie des Trois Fées, ici on peut apercevoir Flora, Pâquerette et Pimprenelle voleter comme par magie dans la cheminée, ou bien La Chaumière des Sept Nains ( jouets et vêtements), dont l'intérieur fait de sculptures sur bois, est rempli de détails inspirés par les illustrations du directeur artistique de Blanche Neige et les Sept Nains, qui est Albert Hurter.

 

Quant à la Ménagerie du Royaume et Sir Mickey’s Boutique, celle la nous plongent dans le monde des cartoons classiques. Dont Chevalier d'un Jour (1946) avec Dingo, Le Brave Petit Tailleur (1938) avec toutes ces bobines de fils, ces chutes de tissus et ces mannequins qui sont dispersés à travers tout le magasin et il y a aussi Coquin de Printemps (1947) avec Mickey et le Haricot Magique.

 

 

 

Disneyland et les vitrines :

 

Les histoires que racontent les différentes boutiques de Disneyland Paris passent aussi par les vitrines et les devantures. Au parc Walt Disney Studios, sur Hollywood Boulevard, les vitrines foisonnent d'articles les plus variés, avec des instruments de musique, vêtements et pleins d'autres articles qui nous plongent dans l'Amérique de la fin des années 1930.

 

Les Imagineers ont recherché des objets chez des antiquaires et des marchés aux puces en France , aux Pays-Bas et en Angleterre afin de décorer de façon authentique ce vieil Hollywood. Changeantes par nature, les vitrines de la destination racontent le temps qui passe en suivant le rythme des saisons.

 

Les trente-six Cast Members qui forment l'équipe Identité visuelle qui travaillent en lien avec le département Spectacles afin d'imaginer des devantures qui prolongent aussi bien le thème de chaque boutique mais aussi celui de chaque saison (ex: bonshommes de pain d'épices et sucre d'orge pour la saison de Noël, citrouilles en forme de Mickey pour Halloween, l'esprit flower power pour  La Balade Printanière).

 

Toutes enfin presque toutes les décorations sont fabriqués sur place par les différents ateliers de Disneyland Paris, notamment les costumes qui sont réalisés par les « mains de fées » du parc pour les quelques 300 figurines de personnages Disney que compte la collection du département. Il faut six à sept mois de conception et de réalisation jusqu'à l'installation sur site, quand les parcs ont fermé leurs portes.

Rien que sur Main Street U.S.A on compte pas moins de 45 vitrines. Autant de fenêtres ouvertes sur le rêve, propres à susciter l'envie de s'offrir de nouveaux « souvenirs ».

 

 

 

Les souvenirs, qui ont marqué l'histoire de Disneyland Paris :

 

La plupart du temps on pense que les produits vendus dans les boutiques de Disneyland Paris sont conçus et réalisés aux États-Unis et bien plus de 2000 d'entre eux sont créés sur le site. C'est le travail d'Olivier Besson, qui est senior manager Art Merchandise, que de les imaginer avec ses collaborateurs : « Mon équipe est composée d'une quinzaine de personnes, notamment quatre dessinateurs traditionnels. Cette petite équipe nous permet justement de créer des programmes pour les visiteurs qui sont spécifiques à Disneyland Paris. »

 

Enfaite chaque produit est un petit morceau du parc que l'on emporte avec nous, afin de prolonger l'expérience d'une rencontre avec des Personnages Disney, d'une attraction ou d'une saison. Voilà pourquoi leur conception mobilise bien au-delà du département Merchandise : «De la division Spectacle aux chefs de produit en passant par les Cast Members en boutique, c'est vraiment un travail d'équipe. » Il y a certaines gammes de produits restent plus particulièrement dans les mémoires,inspiré des différentes saisons, ou bien « Paris". Et plus récemment Disneyland Paris a lancé avec succès sa propre marque de mode et de textile, elle s'appelle « Disneyland Paris Collection .»

 

L'histoire de ladestination est étroitement liée à ces objets qui cristallisent nos expériences comme « Fun Map" de

Sam Mckim, réalisée aux debuts du parc Disneyland, ces produits sont dédiés aux hôtels Disney comme le parfum du Disneyland Hôtel, ou les serre tête emblématiques ( Mickey ou Minnie),qui sont déclinés en plusieurs motifs, textures et coloris, et adaptés en fonction des saisons. Avec l'ère du numérique il y a d'autres produits comme le Photo Pass+ ou bien le service « Art on Demand" de la Disney Gallery de Disney Village permettent même à tout à chacun de créer ses propres souvenirs, que se soit sous forme de photos de famille ou d'affiches d'attractions. C'est de la magie pure à domicile.

 

 

Les photos souvenirs :

 

Une visite dans une boutique est une expérience à part entière, une de celles qu'on oublie pas. C'est pour cela qu'on se rappelle encore de Town Square Photography, en lieu et place de New Century Notions ( Flora’s Unique Boutique). Son propriétaire était tellement passionné par les dernières nouveautés techniques qu'il préféra être le premier de la ville à avoir l’électricité plutôt que de ranger son magasin. Dans cette boutique il y avait de véritables clichés et d'appareils photo d'époque. Il faut savoir qu'avant d'accueillir le Restaurant Agrabah Café, le bazar d'Adventureland était peuplé d'artisans orientaux et de boutiques variées, inspirée par les contes des « Mille et une nuits" , « Aladdin ou la Lampe Merveilleuse » pour l'echoppe d'Aladdin ou encore « Yamlika, princesse souterraine » pour la Reine des Serpents.

 

Et à l'autre bout d'Adventureland, l'ouverture de l'attraction Indiana Jones et le Temple du Péril en 1995 a entraîné un changement du propriétaire du commerce local. Indiana Jones Adventure Outpost a ainsi pris la place de Trader Sam's Jungle Boutique. C'est un clin d'oeil à l'attraction Jungle Cruise, imaginé par Walt Disney pour Disneyland en Californie, qui avait été envisagée un temps pour notre parc. Trader Sam est cet Indien Jivaro réducteur de tête, qui apparaît à la fin de la croisière et vous propose « deux têtes pour le prix d'une". Apparemment, ses affaires se sont avérées suffisamment florissantes pour lui permettre d'ouvrir une succursale en Europe.

 

 

 

Fin de journée à DisneyLand Paris:

 

 

21h : Je pense que beaucoup de gens doivent le faire, avant de regagner leur chambre, les visiteurs qui choisissent de rentrer à leur hôtel s'attardent quelques instants dans les boutiques. Au Disney ‘s Hotel New-York ( qui a fermé), New York Boutique est un espace élégant et fourmillant d'objets de collection et de souvenirs Disney.

Fiona est hôtesse de vente dans ce cadre inspiré des grands magasins classiques de la Grosse Pomme. Elle conseille au mieux ses clients , aussi bien sur les produits Disney que sur l'organisation de leur journée à Disneyland Paris.

Un petit garçon vient d'arriver, et il cherche Pua ( le petit cochon dans Vaiana). Mais il hésite entre la peluche classique ou en Tsum Tsum ? Mais Fiona est là , elle prendra le temps de faire connaissance avec le petit garçon, afin de lui présenter au mieux chaque produit, tout en apportant une touche de magie en plus.

 

 

21h45 : Pendant ce temps le Disney Village s'anime. Éric le connaît bien car il est « Duty Manager" depuis plus de cinq ans. Son rôle c'est d'être le garant, à chaque instant, de la bonne application des standards de qualité de Disney les « Quatre Clés » Sécurité, Courtoisie, Spectacle et Efficacité.

 

Il intervient aussi bien auprès des visiteurs (sur scène) qu'en coulisses, auprès des Cast Members comme des partenaires officiels ( Rainforest Cafe, Starbucks Coffee, King Ludwig's Castle et pleins d'autres). Il fait le lien entre tous pour parer aux situations imprévues comme un enfant perdu, un portefeuille égaré, un accès bloqué. Pleins de défis au quotidien qui font la richesse de ce métier.

 

 

 

Et vous quelle est votre ou vos boutiques préférées ?

 

 

 

 

 

Source: Disneyland Paris de A à Z.

 

 


25/02/2019
0 Poster un commentaire

Le Roi Lion

 

Sortira le 17 juillet 2019

 


25/02/2019
0 Poster un commentaire

Présentation du livre Disneyland Paris de A à Z

 

 

 

Pour commencer ce livre je vais vous le présenter un peu, comme vous le savez (enfin je pense). Disney et leurs personnages arrivent en Europe le 12 avril 1992 et pour la première fois, comme le dit Catherine Powell " Disneyland Paris est la première destination touristique,les hôtels et les parcs sont magnifiques".

 

Biensur cette magie est dû au 15000 Cast Members qui participe tous les jours aussi bien sur scène quand coulisses afin de nous offrir des très beaux moments.

 

 

Dans ce livre il y a 26 chapitres qui vont rendre hommage à notre parc parisien.

 

 

 

 

 

Source: Disneyland Paris de A à Z

 

 


11/02/2019
0 Poster un commentaire

A comme Attractions

 

Aujourd'hui la lettre A nous emmène au mot "Attractions", il faut savoir que le concept attraction ne date pas d'hier. C'est à la fin du treizième siècle que Robert II d'Artois qui s'inspire des jardins siciliens afin de créer dans sa ville d'Hesdin au Nord d'Amiens, un parc qui est pour l'époque totalement inédit. Il fait installer autour d'un lac artificiel pleins de décors ainsi que des automates à cordes et à eau, pour le plaisir et l'émerveillement de ses visiteurs

 

Cette tradition se poursuit dans les jardins de Versailles et surtout de Tivoli, pour avoir des montagnes russes dans un parc il faudra attendre la fin du dix neuvième siècles pour les États-Unis et pour l'Europe en 1914.

 

Ce sera aux Tivoli Gardens de Copenhague, que Walt Disney, qui est en pleine conception de son premier Disneyland en Californie, le visitera en 1951 en compagnie de son épouse Lilian.

 

 

 

 

 

  • Une attraction, une histoire:

 

Ce qui fait la "différence Disney", c'est que chaque attraction raconte une histoire. Comme le raconte Roger Gould qui est le Directeur Créatif Pixar pour les parcs à thèmes " le but c'est de plonger totalement les visiteurs dans les univers de nos films. Nos rêves les plus fous deviennent réalité, un peu comme lorsque le héros de CinéMagique entre à l'intérieur de l'écran". C'est tout l'art des Imagineers de créer à travers leurs talents artistiques (scénario, musique...) et leurs innovations technologiques (système audio synchronisé .....) une expérience totale.

 

Ce qui est super à Disneyland Paris c'est qu'on peut remonter le temps à bord de Main Street Vehicles, voyager à travers une galaxie très très lointaine dans Star Tours ou bien dans la Quatrième Dimension grâce à The Twilight Zone Tower of Terror.

 

  • Attraction pour tous :

Il y a 59 attractions réparties dans deux parcs à thèmes, Disneyland Paris à su faire cette immersion à travers tous les types d'expériences, offrant une diversité proprement unique : manèges traditionnels (Le Carrousel de Lancelot ou Cars Quatre Roues Rallye), promenades-expositions comme Alice's Curious Labyrinth, des parcours scéniques comme Peter Pan's Flight, des croisières comme It’s a small world ou Pirates of the Caribbean, des montagnes russes comme Space Mountain : Mission 2 ou Rock'n'roll Coaster avec Aerosmith (qui va plus exister), un cinéma comme CinéMagique ou encore un simulateur comme Star Tours. En faite il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Vous pouvez vivre ses moments aussi bien en famille, qu'entre amis.

 

 

  • Entre rêve et réalité :

Le but de la magie des attractions de Disneyland Paris, c'est de vous faire croire juste l'espace d'un instant, à l'univers que vous êtes en

train de visiter. Car c'est vous les héros.

C'était ce que désirais Walt Disney qui, dès l'ouverture de Disneyland en Californie en 1955 avait imaginé l'attraction Snow White and her Adventures, les visiteurs pouvais revivre l'histoire du film à travers les yeux de Blanche Neige. Pour les Imagineers qui sont les concepteurs des parcs Disney, tous les

moyens sont bons pour faire de vous le héros.

Avec les environnements plus vrais que nature grâce à des éléments de décoration authentiques comme sur Main Street U.S.A où à l'intérieur de The Twilight Zone Tower of Terror. Des effets physiques saisissants, comme dans la station spatiale Mir dans Armageddon avec les flammes. Grâce à des véhicules qui s'appellent les Omniovers, ils orientent la vision du visiteur comme la caméra d'un réalisateur, dans Phantom Manor ou dans Buzz Lightyear Laser Blast. Il y a aussi des illusions d'optique comme dans Les Voyages de Pinocchio et Phantom Manor ou des projections en 4k et effets 3D comme dans Ratatouille et Star Tours.

 

C'est l'héritage direct de l'animation, les Audio-Animatronics poussent encore plus loin l'illusion de la vie. Ces créatures high-tech qui ont été inventées par les Imagineers à la fin des années 1940 associent le geste et la parole de manière totalement bluffante. Jack Sparrow dans Pirates of Caribbean et Bruce dans Crush's Coaster en passant par les poupées dans « It's a small world », ce sont les infatigables acteurs du rêve à Disneyland Paris.

 

  • Diversité et expériences :

Depuis son ouverture en avril 1992, Disneyland Paris ne cesse d'enrichir cette diversité en ajoutant constamment des expériences

toujours plus immersives.

 

Entre 1993 et 1995, il y a eu pas moins de onze nouvelles attractions qui ont vu le jour entre autre « Le passage enchanté d'Aladdin", « Le pays des Contes de Fées » , » Casey Jr. Le petit train du Cirque » et « Les Mystères du Nautilus". Ce programme qui est ambitieux est aussi l'occasion de proposer pour la première fois dans le parc parisien des attractions à sensations fortes avec « Indiana Jones et le Temple du Péril » et « Space Mountain -De la

Terra à la Lune".

 

L'année 2002 est l'année de la plus grande expansion avec l'ouverture du second parc , consacré aux coulisses du cinéma. Ce parc s'appel Walt Disney Studios dont l'extension est amorcée en 2007 avec Toon Studio, puis en 2008 avec Hollywood Boulevard et The Twilight Zone Tower of Terror, culmine en 2014 avec l'ouverture de

Ratatouille : L'Aventure Totalement Toquée de Rémy.

 

 

  • Toujours se réinventer:

Pour Walt Disney « quand un film est terminé et qu'il vient de sortir, c'est terminé, je ne peux rien changer mais par contre je peux changer Disneyland parce que c'est un lieu qui vit". Tout en s'agrandissant, Disneyland Paris a su renouveler les attractions qui sont déjà existantes, en développant de nouvelles histoires et en les enrichissants avec les nouvelles technologies.

C'est dans cet optique que Space Mountain : De la Lune à la Terre est devenue dix ans plus tard, Space Mountain : Mission 2, passant d'un voyage vers notre satellite à la découverte des confins de l'univers. Il a été de même pour Indiana Jones et le Temple du Péril mais là les aventuriers visite leurs sanctuaires à l'envers, entre 2000 et 2004.

 

Des attractions ont laissé la place pour des nouvelles. Discoveryland qui est dédié aux visionnaires, est par définition le pays des plus grands changements. Le CinéMagique a eu entre 1992 et 1998, ensuite de 2010 à 2015, le mythique Captain Eo, interprété par le légendaire Michael Jackson en personne. Entre temps il y a eu aussi Chérie, j'ai rétréci le Public avec des effets en 3D et 4D. Grâce au Visarium – Un voyage à Travers le Temps qui permis à Jules Verne de voyager dans le temps, maintenant c'est jusqu'à la planète Z que le plus célèbre des rangers de l'espace nous emmène dans Buzz Lightyear Laser Blast. Je ne sais pas si vous le saviez mais normalement cette attraction était prévue pour le parc Walt Disney Studios.

 

A Fantasyland, World Chorus qui est un parcours peuplé de petits personnages animés venant du monde entier, situé à la sortie de « It's a small world », est remplacé en 2011 par « Le Pavillon des Princesses" . Peut-être que parmi vous il y en a qui se souviennent que dans le parc Walt Disney Studios se trouvait Television Production Tour où les visiteurs pouvaient assister au tournage de l'émission de Disney Channel Zapping Zone. Depuis 2009, c'est Disney Junior Live On Stage qui a repris le flambeau, aux côtés de Stitch Live, pour faire des rencontres avec des personnages Disney du petit écran.

Chacun de nous a quelque chose qui lui rappel un souvenir d'une attraction de Disneyland Paris, qu'elle soit d'hier ou d'aujourd'hui : avec une photo avec Mickey, une musique entêtante qui rythme une croisière ou une odeur de pain chaud qui nous rappelle le restaurant du plus grand cuisinier

de France.

 

Car chaque attraction est un monde à part entière, Walt Disney disait « Pendant qu'il visite mon parc, je ne veux pas que le public voit le monde dans lequel il vit. Je veux qu'il ait la sensation de se retrouver dans un autre monde". C'est l'essence même d'un parc à thèmes : Un lieu dans lequel la magie prend vie…. Et pour de vraie.

 

 

  •  Continuer à inventer la magie:

Walt Disney disait « à chaque fois que je monte dans une attraction, je pense toujours la façon dont je pourrais l'améliorer ». Ce qu'il voulait dire, c'est qu'une attraction n'est pas une œuvre finie. Elle peut évoluer, changer et se renouveler afin de correspondre toujours au mieux aux attentes des visiteurs et même peut être les dépasser.

 

C'est un souci permanent qui a conduit Disneyland Paris à mener, au seuil de son 25ème anniversaire, un vaste programme de rénovation de ses attractions les plus appréciées. Ce n'est pas une simple restauration, mais bien la volonté de sublimer, d'innover et surtout de surprendre en

revisitant les attractions classiques des deux parcs.

 

Neuf expérience ont été repensées, parmi lesquels « Star Wars Hyperspace Mountain » , des véhicules totalement redesignes pour « It's a small world », avec des nouvelles poupées et une nouvelle palette de couleurs pour la façade de « Big Thunder Mountain », avec un final explosif, « La cabane des Robinson , avec des effets spéciaux, « Peter Pan’s Flight" avec des jrux de lumières remis à neuf ainsi que les couleurs ravivées, « Pirates of the Caribbean », avec des nouveaux effets et « Star Tours : L'aventure Continue, qui propose des voyages encore plus extraordinaires.

David Wilson qui est vice-président Projets d'Euro Disneyland Imagineering ,conclut avec cette phrase « Nous reinventons nos expériences favorites, car comme le disait Walt Disney, « Disneyland ne sera jamais achevé ».

Pour terminer cet article, je vais vous faire ou refaire vivre une soirée à Disneyland Paris.

 

  • Au fil des heures:

Il est 20h, la lune est déjà haut dans le ciel en cette soirée d'automne. On entend le message qui annonce la fermeture du parc Walt Disney Studios « Mesdames et messieurs, et vous les enfants, le parc Walt Disney Studios va maintenant fermer ses portes. Nous espérons que vous avez passé une agréable journée et que nous aurons très bientôt le plaisir de vous revoir. Nous vous souhaitons un bon retour et une excellente soirée ». Ensuite les visiteurs s'engouffrent dans Disney Studio 1.

 

Les regards préfèrent se tourner vers la boutique « Les Légendes d’ Hollywood plutôt que vers la sortie. Passé la Place des Frères Lumière, la foule se scinde en deux. Il y a une partie qui rejoint le Parc Disneyland afin d'assister au spectacle Disney Dreams, tandis que d'autres se dirige vers Disney Village, la gare ou le parking.

 

 

 

À 20h35: Les grilles du parc Walt Disney Studios se ferment, il ne restent plus que les Cast Members. Dans les rues, les attractions et les boutiques, ils échangent leurs impressions et leurs souvenirs de la journée qui vient de se terminer. Une nouvelle ambiance s'installe qui est rythmée par la musique de fond. Les opérations d'entretien commencent, les hôtes d'attractions de « The Twilight Zone Tower of Terror effectuent l'inspection systématique des ascenseurs afin de vérifier que rien ne s'est perdu.

 

 

Puis il passe le relais aux équipes de maintenance qui eux vont s'occuper de préparer le parc pour la prochaine journée du lendemain.

 

 

 

 

 

Quelle est votre ou vos attractions préférées?

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Disneyland Paris de A à Z

 


11/02/2019
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser