lamagiedisney

lamagiedisney

Disneyland Paris de A à Z


Environnement

 

Introduction :

 

 

Comme vous le savez après la lettre D, c'est la lettre E qui suit, pour cette lettre le sujet qui est abordé est l'environnement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Walt défenseur de l'environnement:

 

En 1961 Walt Disney avait fait un discours au sujet de l'environnement, pour lui la protection de l'environnement est l'affaire de tous le monde. Il ne faut pas oublier que notre planète a des ressources qui ne sont pas inépuisables et qu'il faut les utiliser de manière intelligente, il faut aussi préserver la faune et la flore ainsi que les lacs et les rivières.

 

En 1948 Walt cherche à sensibiliser le public avec une série de documentaire intitulé « True – Life » ( C'est la vie), c'est une série animalière pour le cinéma qui d'ailleurs été récompensé aux oscars. Quand il imaginera E.P.C.O.T, son projet de ville nouvelle où les espaces naturels et véhicules électriques seront de pair.

 

Cet héritage continu à Disneyland Paris.

 

 

 

Le retour de la faune à Disneyland Paris :

 

Il faut savoir que Disneyland Paris met tout en oeuvre pour développer son site tout en respectant les différents écosystèmes, notamment grâce au département Nature et Environnement. La faune qui avait déserté les champs cultivés avant l'implantation du parc, sont de retour et fait l'objet de tous les soins afin de préserver cette richesse écologique. Il y a de très nombreuses espèces animales qui sont aussi présentes au sein de 2230 hectares dont des oiseaux, reptiles, insectes….

 

Il y a cinq milieux dédiés qui ont été créés et chacun recourt à des modes d'entretien alternatifs, afin de mieux les préserver. De nombreuses autres initiatives ont été lancées, comme l'arrivée de moutons solognots sur le site afin d'accompagner les jardiniers sur les espaces difficiles d'accès ou l'installation de plusieurs dizaines de rucher à travers tout le parc. Notamment au Disney’s Davy Crockett Ranch, afin de favoriser la pollinisation* naturelle.

Cela permet aussi d'avoir un bon miel avec toute les fleurs, il est récolté 3 fois par an entre juin août et il est vendu dans certaines boutiques ou il est aussi utilisé dans certains restaurants.

 

 

 

L'environnement une aspiration pour tous :

 

L'action faite par Disneyland Paris pour l'environnement se passe aussi bien en coulisses que sur scène, le Disney’s Hôtel Cheyenne abrite l'un des deux vergers patrimoniaux. Il réunit 50 arbres fruitiers (pommiers et poiriers) et pas très de l'hôtel il y a également le fameux « Potager de Rémy », il y a 250m2 cultivés dont une vingtaine de variétés de légumes et plantes aromatiques qui sont anciennes et rares. Ces légumes et ces plantes sont utilisés pour les plats servi au restaurant « du Bistrot Chez Rémy », qui est dans le Parc Walt Disney Studios.

 

Il y a une autre initiative qui est en direction des visiteurs c'est le projet Life on Earth au printemps 2016, pour cela Disneynature et Disneyland Paris ont travaillé ensemble afin de proposer un avantspectacle qui est unique à Disney Dreams.

 

 

 

 Val d'Europe et ces objectifs :

 

Pour son projet d'intérêt général, Val d'Europe Agglomération a défini les grands objectifs qui sont à atteindre d'ici à 2030 pour dessiner la ville durable de demain qui va combiner les besoins d'une ville active et dynamique à la nécessité de protéger l'environnement.

 

Cette idée passe par la conception d’une ville écocompacte, relativement dense tout en respectant une échelle humaine, où l'ensemble des services qui sont nécessaires au quotidien des habitants soit à une distance à pied d'environ cinq minutes du centre de chaque quartiers de Val d'Europe.

 

 

 

L' «Environnementalité»:

 

C'est le faite de penser, décider et d'agir en considérant l'impact sur l'environnement, la nature et les générations futures. Elle peut s'exprimer par des petits gestes du quotidien auxquels les Cast Members sont régulièrement sensibilisés que dans les gros projets. Comme l'installation dans les parcs de poubelles de trie depuis 2009 qui se fonde dans chaque lands ou bien la collecte des déchets sur le Disney’s Davy Crockett Ranch au moyen d'une hippomobile*.

 

Il y a aussi la station de retraitement des eaux usées du parc, elle a été construite en 2013 c'est une première pour un parc à thèmes européens. Cette installation traite les eaux usées des deux parcs et du Disneyland Hôtel, soit environ 740 000m3 par an, la totalité est recyclée pour alimenter quelques attractions et les bassins des parcs Disney et Disney Village ainsi que pour nettoyer les voiries, arroser les espaces verts, le Golf Disneyland ou bien à contribuer au refroidissement de la centrale d'énergie. En totalité, c'est 300 000m3 d'eau potable qui sont économisés par an, en plus de tous cela une campagne de recyclage des déchets, de réduction des gaz à effet de serre, dont le passage en mode hybride de l'attraction Autopia situé au Discoveryland, avec un vaste plan d'économie d'énergie sont mis en place par Disneyland Paris.

 

Ce programme concerne le remplacement de tous les éclairages classiques du site par des LED, de nos jours la technologie est un outil précieux car elle permet une gestion toujours meilleure de l'énergie et chaque nouveautés ( Ratatouille : L'aventure Totalement Toqu?e de Rémy ou comme le spectacle Disney Illuminations) qui intègre cette notion dès la conception.

 

 

 

 

Au fil des heures :

 

- Minuit : Les membres de l'équipe Faune Sauvage se partage entre la protection et l'étude des écosystèmes du site, cela passe par la préservation voir même la reconstruction de l'habitat naturel dont les effets sont évalué lors des rondes de nuit sur le site afin d’effectuer des comptages des différentes espèces et suivre leur évolution.

 

Comme je vous l'ai dit en début d'article, l'implantation de Disneyland Paris a permis le retour de certaines espèces que l'agriculture avait chassés ( exemple : la betterave fin 1980). Le jour les mésanges, les canards, les moutons, les abeilles et les hannetons prennent possession des lieux par contre la nuit c'est au tour des grenouilles, des hulottes*, les sangliers et autres renards de prendre possession des lieux librement, dans un environnement préservé.

 

 

- 00h35 : Même la nuit la station de traitement des eaux usées de Disneyland Paris fonctionne en continu, cette station traite 1250 litres d'eau par minute qui seront réinjectées dans les bassins du site ou serviront au nettoyage et à l'arrosage. C'est une production alignée, ce qui veut dire qu'en cas d'arrivée d'une grosse quantité d'eau celle-ci est stockée dans un bassin tampon afin de permettre un traitement toujours régulier 24/24.

 

La station est entièrement gérée par ordinateur, s'il y a un moindre problème pendant la nuit. Les personnes qui sont en charge de la qualité de l'eau et de l'air sont immédiatement prévenues et évalue les besoins d'intervention. Elle peut être amenée à agir à distance par ordinateur ou bien aller directement sur le site.

 

 

 

 

∼∼∼

 

 

 

Definitions:

 

Pollinisation : C'est l'action de transporter du pollen afin de féconder des plantes.

 

 

Hippomobile : Tirer par des chevaux.

 

 

Hulottes : Grand rapace nocturne au plumage brun , c'est une chouette.

 

 

 

 

 

Avez-vous déjà goûté et acheter le miel qui est fabriqué à Disneyland Paris ?

 

 

 

 

 

Source: Disneyland Paris de A à Z

 

 


03/06/2019
0 Poster un commentaire

Ticket d'entrrée

 

 

Pour avoir accès au parc,vous avez besoin d'un ticket et bien pour accéder aux différents liens des artciles c'est pareil.

 

 

Sur cette page vous allez retrouver tous les liens des autres articles, c'est un sommaire.

 

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 

 

∼∼∼

 

 

 

Liens:

 

Présentation: https://lamagiedisney.blog4ever.com/presentation-du-livre-disneyland-paris-de-a-a-z

 

Lettre A: https://lamagiedisney.blog4ever.com/a-comme-attractions?token=4f52e22c442bebfe795c4ecb17ceb76d

 

Lettre B: https://lamagiedisney.blog4ever.com/boutiques

 

Lettre C: https://lamagiedisney.blog4ever.com/citoyennete

 

Lettre D: https://lamagiedisney.blog4ever.com/la-lettre-d

 

Lettre E:  https://lamagiedisney.blog4ever.com/environnement

 


03/06/2019
0 Poster un commentaire

Disney Dream

 

 

Introduction:

 

 

On avance tous doucement dans l'alphabet donc la lettre D nous emmène dans les rêves (Dreams), d'ailleurs c'est le nouveau spectacle nocturne Disney Illiminations qui pousse encore les limites de la féérie et de l'enchantement.

 

 

 

 

Le spectacle créé comme un dessin animé :

 

Ce spectacle Disney Dreams a été créé en 2012, c'est un mélange de projections, de fontaines, de pyrotechnie et des jets de flammes. Comme Fantasia qu'avait été envisagé par Walt Disney comme une œuvre en perpétuelle évolution, Disney Dreams n'a pas cessé d'évoluer pour être aujourd'hui Disney Illuminations. C'est aussi une expérience spectaculaire.

 

Le spectacle a été présenté le 1er avril 2012, il mettais Peter Pan en scène il cherchait son ombre. Pour écrire cette histoire visuelle, le vice-président Parades et Spectacles de The Walt Disney Company et son équipe qui ont fait appel à la technique du story-board, c'est une façon de prévisualiser le scénario d'un film à travers une suite de dessins très simples, développée par les Walt Disney Animation Studios en 1933 pour les cartoons.

 

Afin de donner vie à tous les Personnages Disney qui peuplent Disney Dreams, le vice-président s'est adressé au département qui ont en charge des projets spéciaux au sein de Walt Disney Animation Studios. Ces artistes, ont fait beaucoup de restauration des Grands  Classiques Disney comme Fantasia, ils ont permis de se rapprocher le plus possible de l'animation originale des Personnages Disney afin de les intégrer à cette nouvelle histoire tout en reprenant les techniques traditionnelles d'animation à la main.

 

Côté compositeur Joël McNeely a créé une musique qui est aussi bien spectaculaire que sensible, il y a des nouveaux arrangements des plus grands airs de Disney. Ponctués de ses propres thèmes écrits pour « Peter Pan 2 : Retour au Pays Imaginaire » et la série des films de Clochette. A cet occasion le compositeur a enregistré dans les mythiques studios d'Abbey Road qui ce trouve à Londres avec un orchestre de 100 musiciens, deux chœurs et un groupe de solistes.

 

 

Un spectacle enflammé :

 

Disney Dreams est fait avec un mélange unique de magie et de technologie. Pour donner vie à tous sa, une équipe d'une dizaine de personnes gère tous les jours un énorme dispositif. Plus de 60 000 images sont gérées par ordinateur et projetées sur Le Château de la Belle au Bois Dormant grâce à 16 projecteurs de haute définition, avec des feux d'artifice, 4 lasers, 15 lance flammes, 43 jets d'eau qui grimpe jusqu'à 40 mètres, une gigantesque étoile motorisée et pour finir une machine qui créée de la brume. Tout ça est actionné avec une synchronisation parfaite, d'ailleurs sa a été récompensé en novembre 2012 par le prestigieux IAAPA Brass Ring Award pour la meilleure production live de l'année pour un parc à thèmes.

 

Disney Dreams n'a jamais cessé de se transformer, avec le remplacement de séquences nouvelles comme en 2013 avec Rebelle et Le Roi Lion. En 2016 Life on Earth, qui est un avant spectacle en partenariat avec le label Disneynature pour le mois de la Terre. Avec des nouvelles technologies, comme par exemple les Disney Light'Ears jusqu'en 2016, les oreilles de Mickey qui changeaient de couleur avec les effets du spectacle. Et aussi des nouveaux thèmes saisonniers comme pour Noël 2014 avec La Reine des Neiges.

 

 

Disneyland enflamme la nuit :

 

Il y a une tradition qui existe depuis 1958, que le premier feu d'artifice d'un par Disney soit « Fantasia dans le ciel » donc Disneyland Paris le fait de 1992 à  1996. Mais en 2002 il y a un hommage pour les 10 ans du spectacle, avec ce premier spectacle pyrotechnique qui illumine Le Château de la Belle au Bois Dormant lors des nuits d'été et des soirées de fin d'année.

 

Tout en reprenant les grands thèmes de Fantasia comme « Une nuit sur le Mont Chauve", « Casse Noisette », « La danse des Heures", qui sont réarrangés par le compositeur Vasile Siril.

Pourtant, les feux d'artifice à Disneyland Paris n'ont pas toujours eu lieu au-dessus du château. Pendant un temps Frontierland avait son lot de spectacles nocturnes comme en été 1993 avec « Big Thunder Mountain Western »ou bien « La Cavalcade de Feu en 1996 ». Il y a aussi un autre lieu de festivités pyrotechnique, qui est le Lac Disney, chaque automne il y a « Les Feux Magiques de Mickey ». Mais quand même Le Château de la Belle au Bois Dormant reste majestueux à ces fêtes nocturnes, aussi bien ponctuellement, ou bien pour le Jour de l'an, le 14 juillet, la fête de la Saint Patrick ou quand il y a différentes saisons.

 

Vous rappelez vous ? de la poussière de fée qui reveillait Adventureland et Discoveryland , ou bien en 1998 avec le survol du Château par la féé bricoleuse dans les Feux de la Fée Clochette. Ensuite en 2005 c'était les projections magiques de la Fée Bleue dans « Wishes" qui est suivies en 2008 par les Feux Enchantés, inspirés du film « Il était une fois ».

 

 

 

       Nouvelle technologie et voyage :

 

Pour le 25ème anniversaire du parc, l'ensemble des serveurs a été changé pour une définition toujours aussi précise. Mais cette nouvelle technologie permet de projeter sur des endroits qui était jusqu'à présent inaccessibles du Château de la Belle au Bois Dormant, avec une précision au millimètre près, grâce à un "mapping"* au laser qui fait du château un écran d'exception.

 

Qui va permettre des possibilités de mise en scène encore plus extraordinaire et totalement inédites. Comme le spectacle nocturne de Shanghai Disney Resort, « Ignite the Dream – A Nighttime Spectacular of Magic and Lights », qui a été créé en partenariat avec Disneyland Paris, Disney Illuminations nous invite à suivre Mickey dans un voyage étourdissant à travers les univers créés par Disney, que se soit en prise de vue réelle ou animés ( Pirates des Caraïbes.

 

 

Disney Illuminations :

 

Pour écrire le scénario de Disney Illuminations, le metteur en scène (Katy Harris) a mis l'accent sur des Grands Classiques « Le Roi Lion,  La Belle et la Bête et La Petite Sirène » . Les séquences originales surtout celles qui implique Mickey, ont été animées au sein même des Walt Disney Animation Studios. Pour ce qui est de la musique, c'est la chanson de Cendrillon « Tendre Rêve » qui ouvre et ferme le spectacle.

 

Le compositeur Mark Hammond s'occupe des arrangements musicaux. Pour tout ce qui est chœurs, certaines voix et certains extraits orchestraux , ont été enregistrés dans les mythiques studios de Abbey Road de Londres. L'ensemble du spectacle a été dirigé par la metteur en scène comme une immense partition. C'est une véritable symphonie de lumières, de couleurs et de sons qui fait que, aucune journée passée au parc n'est vraiment complète sans Disney Illuminations.

 

 

Que ce passe t'il à partir de 23h jusqu'à minuit ?

 

À 23h: Le régisseur de Disney Dreams, commence par féliciter son équipe après la représentation. Tout au long du spectacle, la communication est importante. Dans la régie qui est située au bout de Main Street,  le régisseur, le technicien lumière, le technicien SFX ( gère la console de tir,des feux d'artifice et des effets pyrotechniques) et le technicien audio ( gère la musique) sont tous en liaison permanente avec le reste de l'équipe.

 

 

A 23h25: Pour les techniciens Lumières de Disney Dreams la journée n'est pas fini. Après la fermeture du parc, il faut recaler une partie des seize vidéoprojecteurs du spectacle. Il y en huit d'entre eux qui illuminent Le Château de la Belle au Bois Dormant, tandis que les huit autres projettent sur ses côtés et sur les écrans d'eau. C'est un travail de précision surtout quand on sait que certains projecteurs se trouvent sur les toits de Main Street,  c’est-à-dire à plus de cent mètres du Château. Ce qui veut dire qu'un millimètre d'écart à la source peut se traduire par plusieurs centimètres de décalage, tout ça est commandée depuis la régie.

 

 

 

Et vous aimez vous ce spectacle nocturne ?

 

 

Fin

 

 

 

 

Défintion:

 

*Mapping vidéo : Projection de lumière ou des vidéos sur une surface en relief.

 


06/04/2019
0 Poster un commentaire

Citoyenneté

« La lettre C » Disneyland Paris n'est pas qu'un acteur économique du territoire, mais il est aussi un acteur civique. C'est un engagement citoyen qui s'appuie sur les plus de 1000 Disney VoluntEars que compte l'entreprise et qui s'exprime lors de magnifiques moments de partage.

Comme vous l'aurez compris le mot pour la lettre C est « Citoyenneté »

 

 

 

La solidarité comme héritage :

 

Dès les années 1920, les animateurs de Disney vont apporter un peu de magie aux enfants malades en faisant des dessins de leurs personnages préférés sur les murs de l'hôpital ( Children's Hospital de Los Angeles). Qui se trouve pas loin du studio Hyperion Avenue, lorsque les studios déménagent à Burbank, c'est le St. Joseph's Hospital qui bénéficie du soutien de la société et surtout de ses artistes. Il y aussi le partenariat entre Disney et l' UNICEF, sa a commencé à l'époque de la conception de l'attraction « It's a small world » pour la foire Internationale de New-York en 1964 et qui continu aujourd'hui.

 

 

 

 

Disneyland Paris et la solidarité :

 

Même si Euro Disney n'est pas encore ouvert en 1991,que déjà les Cast Members accompagnent Mickey pour divertir les enfants malades dans les hôpitaux d'île de France. Ce groupe est nommé « Club Bénévole » et en 2005 il devient « Disney VoluntEARS", sa désigne l'ensemble des bénévoles Disney à travers le monde. Ils ont des valeurs qui sont : Actions de proximité, soutient aux enfants malades et à l'éducation.

 

Disneyland Paris s'est même consacré à réaliser les rêves des enfants gravement malades en accueillant plus de 15000 d'entre eux grâce à « Disney Wish Program" ( Programme Voeux d'Enfants) et sa depuis 1992. En sachant que ces enfants ont encore plus besoin de rêver à des projets qui les stimulent et qui leur donnent surtout l'envie et la force de se battre, le but est de leur offrir une parenthèse magique en compagnie de leur famille afin d'oublier la maladie . Pour organiser aux mieux ces séjours, Disneyland Paris travaille en collaboration avec des associations caritatives qui sont spécialisées dans les rêves d'enfants. En plus de l'UNICEF il y a aussi Le Secours Populaire français qui fait parti des partenaires qui est cette fois en faveur des enfants défavorisés. En tout il y a 100 associations avec lesquelles Disneyland Paris a noué des liens solidaires. Par contre quand les enfants ne peuvent pas se déplacer dans les parcs, c'est la magie qui vient à eux, grâce au partenariat qui est très ancien entre la destination et la Fondation Hôpitaux de Paris , Hôpitaux de France ainsi que la Croix Rouge française.

Ce sont des après midis festifs, ateliers ludiques, rencontre avec les personnages Disney. Le but c'est de redonner le sourire aux enfants hospitalisé ainsi qu'aux parents.

 

 

Les pièces jaunes :

 

Comme vous le savez beaucoup de gens jettent des pièces dans les fontaines et les bassins du parc. Alors chaque année, les Disney VoluntEARS investissent les bassins afin de récolter les précieuses pièces pour ensuite les confier dans le cadre de l'opération « Pièces Jaunes" aussi à la Fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France.

 

Elles sont complétée par les tirelires « Pièces Jaunes » qui sont remplies par les Cast Members, cette récolte servira pour des projets en rapport avec les enfants malades c’est-à-dire : rapprocher les familles à l'hôpital, améliorer le confort et l'accueil, lutter contre la douleur des enfants, etc.

 

 

La générosité :

 

Disneyland Paris s'engage aussi bien dans le domaine social qu’environnemental, la c'est le service Action Citoyenne qui porte cet engagement et a pour mission de promouvoir le bonheur ainsi que le bien être des enfants et des familles en difficulté mais aussi de développer, pour eux et avec eux des activités afin de les encourager à préserver le monde que nous partageons, avec le soutien des Disney VoluntEARS.

 

En plus des actions solidaires , des initiatives liées à l'environnement, la créativité et la promotion d'une vie saine qui est une façon d'aider aussi bien les enfants que les adultes à créer le futur qu'ils imaginent. Donc Disneyland Paris s'engage à préserver la nature pour les futurs générations et encourage même ceux qui l'entourent à faire de même.

 

À travers des ateliers de nettoyage de forêts et de rivières, Disneyland Paris aide les Cast Members et les enfants à découvrir et à adopter les bons gestes. Cette démarche a lieu chaque année lors du « Jour de la Terre" c'est une journée dans les parcs durant le mois d'avril, pour réaffirmer l'engagement de l'entreprise à sensibiliser la prochaine génération.

 

Dans le cadre du programme « Disney Magic of Healthy Living" cette fois Disneyland Paris s'engage à promouvoir l'activité sportive et sensibiliser les enfants et leur famille aux bienfaits d'une bonne alimentation, afin de favoriser une vie saine et accessible à tous d'une manière ludique. C'est dans cet objectif que le service Action Citoyenne a notamment participé au Disneyland Paris-Val d'Europe Semi- Marathon en septembre 2016. Cette course qui est magique au sein des parcs Disney était ainsi associée à des activités à la fois de découverte et de sensibilisation en visant à inciter petits et grands à vivre plus sainement.

 

 

 

Fin de journée, que ce passe t'il après ?

 

 

À 22h05 : Le parc vient de fermer ses portes et les derniers Cast Members regagnent les coulisses. Ils se dirigent vers le bâtiment ImagiNations, qui est situé juste derrière l'attraction Crush's Coaster. C'est là que se trouve le département Costuming. C'est une véritable caverne d'Ali baba quand on sait qu'il y a plus de 270 costumes qui sont destinés aux Cast Members et que chaque panoplie se compose de plus ou moins de six articles, bien évidemment il faut avoir toute les tailles à disposition.

 

Donc chaque soir les Cast Members viennent déposer leur tenue du jour en prenant soin de mettre de côté les articles qui auraient besoin d'être retouché ou d'avoir un bouton à remplacer. En tout, ce sont plus de 150 000 articles qui circulent en permanence et sont adaptés en fonction des saisons et aussi même au jour le jour. Tout dépend de la météo.

 

 

À 22h3 : « Tatanka" qui est le dîner spectacle La Légende de Buffalo Bill avec Mickey et ses amis, bat son plein, mais pour les huit bisons de Disney Village, la soirée est terminée. Ils viennent juste de quitter l'arène après avoir impressionné les spectateurs, la buissonnière ( la personne qui s'occupe des bisons) leur a préparé leurs gamelles avec un mélange d'orge, de luzerne et de maïs, elle les aide à regagner leur corral.

 

Ils se repose jusqu'à demain, il faut les déranger le moins possible. Ces bisons sont issus d'un élevage de Haute Saône, ils arrivent à Disneyland Paris vers l'âge de 18 mois et y restent jusqu'à leur huit ans. Ensuite ils retourneront dans leurs pâturages d'origine.

 

 

 

 

Photo: Internet

 

 

Source: livre Disneyland Paris de "A à Z".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


16/03/2019
0 Poster un commentaire

Boutiques

 

 

[La lettre B] On va continuer l'alphabet du livre de Disneyland Paris de A à Z, aujourd'hui la lettre B

nous emmène dans les Boutiques de Disney.

À Disneyland Paris il y a autant de boutiques que d'attractions car elles font partie intégrante du

spectacle, entre D'Emporium aux légendes d'Hollywood, en passant par World of Disney ou même la

Galerie Mickey, chacune de ces boutiques propose un univers à part entière qui a fait l'objet de tous

les soins des Imagineers afin de mieux prolonger l'expérience des visiteurs.

 

 

 

Les boutiques et les histoires des parcs :

 

A Main Street U.S.A, les boutiques racontent l'histoire de cette rue commerçante au tournant des 19e et 20ème siècles. Elles sont dans le style victorien , c'est l'Amérique d'Hello, Dolly , The Music Man et autre Pollyanna. Ont reconnaît l'époque car on le voit à travers des éléments de décorations et les opulentes coupoles en vitrail d'Emporium et de Harrington's Fine China & Porcelains.

 

Par contre au magasin d'Emporium, le 20ème siècle fait progressivement son entrée. Par exemple les becs de gaz y côtoient les premières ampoules électriques qui renvoient aux portraits d'inventeurs célèbres dont Edison et Tesla qui sont peints sur la grande coupole de verre.

Toujours au plafond, vous avez peut être remarqué un étrange dispositif fait de paniers métalliques circulant sur des câbles. En faite c'est la vapeur, ensuite très vite l'électricité qui actionnait à l'époque cette vaste machine qui a été fabriquée dans les années 1910 par la firme Lamson, qui était destinée à transporter la monnaie directement dans les caisses à l'étage du magasin.

 

Il y a eu aussi un autre progrès qui est le téléphone, qui relie New Century Notions (Flora's Unique Boutique), Dapper Dan's Hair Cuts et Market House Deli, il y a aussi l'automobile qui est symbolisée par la boutique Main

Street Motors.

 

Dans le Parc Walt Disney Studios, Tower Hotel Gifts abrite la boutique de souvenirs du Hollywood Tower Hotel, elle conclut notre visite qui est quelque peu mouvementée du lieu, par contre Legends of Hollywood elle nous plonge dans un vrai décor de cinéma.

Derrière ces façades factices, les accessoires se succèdent au gré des tournages : péplum, film de surf et road-movie en compagnie de Choupette, un amour de Coccinelle.

 

 

 

Histoire des figures et leurs univers :

 

Les boutiques de Disneyland Paris racontent aussi l'histoire des figures qui habitent ces univers aussi bien les personnages réels comme Lillian Disney, la femme de Walt ( Lilly's Boutique - Items for a

Home Sweet Home) ou pour la maman de Walt, Flora (New Century Notions - Flora's Unique Boutique), mais aussi les personnages symboliques comme Chez Marianne ( Souvenirs de Paris), ou même inventés comme pour Dapper Dan.

 

Ces boutiques permettent le prolongement des univers des films d'animations Disney en recréant les décors, à l'instar de La Bottega di Geppetto, où est reproduit l'atelier du sculpteur sur bois et papa de Pinocchio, La Confiserie des Trois Fées, ici on peut apercevoir Flora, Pâquerette et Pimprenelle voleter comme par magie dans la cheminée, ou bien La Chaumière des Sept Nains ( jouets et vêtements), dont l'intérieur fait de sculptures sur bois, est rempli de détails inspirés par les illustrations du directeur artistique de Blanche Neige et les Sept Nains, qui est Albert Hurter.

 

Quant à la Ménagerie du Royaume et Sir Mickey’s Boutique, celle la nous plongent dans le monde des cartoons classiques. Dont Chevalier d'un Jour (1946) avec Dingo, Le Brave Petit Tailleur (1938) avec toutes ces bobines de fils, ces chutes de tissus et ces mannequins qui sont dispersés à travers tout le magasin et il y a aussi Coquin de Printemps (1947) avec Mickey et le Haricot Magique.

 

 

 

Disneyland et les vitrines :

 

Les histoires que racontent les différentes boutiques de Disneyland Paris passent aussi par les vitrines et les devantures. Au parc Walt Disney Studios, sur Hollywood Boulevard, les vitrines foisonnent d'articles les plus variés, avec des instruments de musique, vêtements et pleins d'autres articles qui nous plongent dans l'Amérique de la fin des années 1930.

 

Les Imagineers ont recherché des objets chez des antiquaires et des marchés aux puces en France , aux Pays-Bas et en Angleterre afin de décorer de façon authentique ce vieil Hollywood. Changeantes par nature, les vitrines de la destination racontent le temps qui passe en suivant le rythme des saisons.

 

Les trente-six Cast Members qui forment l'équipe Identité visuelle qui travaillent en lien avec le département Spectacles afin d'imaginer des devantures qui prolongent aussi bien le thème de chaque boutique mais aussi celui de chaque saison (ex: bonshommes de pain d'épices et sucre d'orge pour la saison de Noël, citrouilles en forme de Mickey pour Halloween, l'esprit flower power pour  La Balade Printanière).

 

Toutes enfin presque toutes les décorations sont fabriqués sur place par les différents ateliers de Disneyland Paris, notamment les costumes qui sont réalisés par les « mains de fées » du parc pour les quelques 300 figurines de personnages Disney que compte la collection du département. Il faut six à sept mois de conception et de réalisation jusqu'à l'installation sur site, quand les parcs ont fermé leurs portes.

Rien que sur Main Street U.S.A on compte pas moins de 45 vitrines. Autant de fenêtres ouvertes sur le rêve, propres à susciter l'envie de s'offrir de nouveaux « souvenirs ».

 

 

 

Les souvenirs, qui ont marqué l'histoire de Disneyland Paris :

 

La plupart du temps on pense que les produits vendus dans les boutiques de Disneyland Paris sont conçus et réalisés aux États-Unis et bien plus de 2000 d'entre eux sont créés sur le site. C'est le travail d'Olivier Besson, qui est senior manager Art Merchandise, que de les imaginer avec ses collaborateurs : « Mon équipe est composée d'une quinzaine de personnes, notamment quatre dessinateurs traditionnels. Cette petite équipe nous permet justement de créer des programmes pour les visiteurs qui sont spécifiques à Disneyland Paris. »

 

Enfaite chaque produit est un petit morceau du parc que l'on emporte avec nous, afin de prolonger l'expérience d'une rencontre avec des Personnages Disney, d'une attraction ou d'une saison. Voilà pourquoi leur conception mobilise bien au-delà du département Merchandise : «De la division Spectacle aux chefs de produit en passant par les Cast Members en boutique, c'est vraiment un travail d'équipe. » Il y a certaines gammes de produits restent plus particulièrement dans les mémoires,inspiré des différentes saisons, ou bien « Paris". Et plus récemment Disneyland Paris a lancé avec succès sa propre marque de mode et de textile, elle s'appelle « Disneyland Paris Collection .»

 

L'histoire de ladestination est étroitement liée à ces objets qui cristallisent nos expériences comme « Fun Map" de

Sam Mckim, réalisée aux debuts du parc Disneyland, ces produits sont dédiés aux hôtels Disney comme le parfum du Disneyland Hôtel, ou les serre tête emblématiques ( Mickey ou Minnie),qui sont déclinés en plusieurs motifs, textures et coloris, et adaptés en fonction des saisons. Avec l'ère du numérique il y a d'autres produits comme le Photo Pass+ ou bien le service « Art on Demand" de la Disney Gallery de Disney Village permettent même à tout à chacun de créer ses propres souvenirs, que se soit sous forme de photos de famille ou d'affiches d'attractions. C'est de la magie pure à domicile.

 

 

Les photos souvenirs :

 

Une visite dans une boutique est une expérience à part entière, une de celles qu'on oublie pas. C'est pour cela qu'on se rappelle encore de Town Square Photography, en lieu et place de New Century Notions ( Flora’s Unique Boutique). Son propriétaire était tellement passionné par les dernières nouveautés techniques qu'il préféra être le premier de la ville à avoir l’électricité plutôt que de ranger son magasin. Dans cette boutique il y avait de véritables clichés et d'appareils photo d'époque. Il faut savoir qu'avant d'accueillir le Restaurant Agrabah Café, le bazar d'Adventureland était peuplé d'artisans orientaux et de boutiques variées, inspirée par les contes des « Mille et une nuits" , « Aladdin ou la Lampe Merveilleuse » pour l'echoppe d'Aladdin ou encore « Yamlika, princesse souterraine » pour la Reine des Serpents.

 

Et à l'autre bout d'Adventureland, l'ouverture de l'attraction Indiana Jones et le Temple du Péril en 1995 a entraîné un changement du propriétaire du commerce local. Indiana Jones Adventure Outpost a ainsi pris la place de Trader Sam's Jungle Boutique. C'est un clin d'oeil à l'attraction Jungle Cruise, imaginé par Walt Disney pour Disneyland en Californie, qui avait été envisagée un temps pour notre parc. Trader Sam est cet Indien Jivaro réducteur de tête, qui apparaît à la fin de la croisière et vous propose « deux têtes pour le prix d'une". Apparemment, ses affaires se sont avérées suffisamment florissantes pour lui permettre d'ouvrir une succursale en Europe.

 

 

 

Fin de journée à DisneyLand Paris:

 

 

21h : Je pense que beaucoup de gens doivent le faire, avant de regagner leur chambre, les visiteurs qui choisissent de rentrer à leur hôtel s'attardent quelques instants dans les boutiques. Au Disney ‘s Hotel New-York ( qui a fermé), New York Boutique est un espace élégant et fourmillant d'objets de collection et de souvenirs Disney.

Fiona est hôtesse de vente dans ce cadre inspiré des grands magasins classiques de la Grosse Pomme. Elle conseille au mieux ses clients , aussi bien sur les produits Disney que sur l'organisation de leur journée à Disneyland Paris.

Un petit garçon vient d'arriver, et il cherche Pua ( le petit cochon dans Vaiana). Mais il hésite entre la peluche classique ou en Tsum Tsum ? Mais Fiona est là , elle prendra le temps de faire connaissance avec le petit garçon, afin de lui présenter au mieux chaque produit, tout en apportant une touche de magie en plus.

 

 

21h45 : Pendant ce temps le Disney Village s'anime. Éric le connaît bien car il est « Duty Manager" depuis plus de cinq ans. Son rôle c'est d'être le garant, à chaque instant, de la bonne application des standards de qualité de Disney les « Quatre Clés » Sécurité, Courtoisie, Spectacle et Efficacité.

 

Il intervient aussi bien auprès des visiteurs (sur scène) qu'en coulisses, auprès des Cast Members comme des partenaires officiels ( Rainforest Cafe, Starbucks Coffee, King Ludwig's Castle et pleins d'autres). Il fait le lien entre tous pour parer aux situations imprévues comme un enfant perdu, un portefeuille égaré, un accès bloqué. Pleins de défis au quotidien qui font la richesse de ce métier.

 

 

 

Et vous quelle est votre ou vos boutiques préférées ?

 

 

 

 

 

Source: Disneyland Paris de A à Z.

 

 


25/02/2019
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser